17 fév 2016

“Moi” et “Moi-même”

0 Commentaire

Un des conflits les plus constants à l’intérieur de l’individu est cette lutte entre « Moi » et « moi-même ».

Les expressions comme : « J’ai honte de moi-même », « C’est plus fort que moi », « Je ne peux accepter cela de moi-même », ou, « je n’en reviens pas moi-même d’y être arrivé … » présupposent l’existence d’un « moi » qui observe un « moi-même ».

Ce « moi-même » apparait quand des circonstances inhabituelles se produisent.
Positivement, quand on arrive à faire quelque chose dont on ne se croyait pas capable : « J’en reviens pas d’avoir réussi cela, je n’imaginais pas que j’en étais capable, je suis étonné de moi-même … » ou négativement quand quelque chose de « vilain » s’est passé où l’image de « moi » s’est trouvée écornée d’une manière ou d’une autre. Ce qui s’est passé est mis à distance, observé comme s’il ne faisait pas partie de « moi », comme si cela était extérieur, appartenant à « moi-même ».

Ce qui est étonnant est que « moi-même » semble être un étranger dont la présence nous surprend. Il semble être et agir différemment de « Moi » en « bien » ou plus souvent en « mal ».

« MOI-MÊME » n’existe que de dans notre mental. C’est l’image que nous nous sommes formée de ce que nous croyons être. Le mental entretient une comparaison constante entre ce que nous sommes en réalité et ce qui « devrait » être.
Une comparaison entre « Moi » et « moi-même ».

Quand les circonstances de la Vie, sur lesquelles le mental n’a aucun pouvoir, concordent avec ce que le mental a décidé qu’il « devrait » être, nous nous sentons heureux, cohérents et unifiés. Quand au contraire ces circonstances ne concordent pas avec « ce qui devrait être », nous nous sentons malheureux, incohérents et divisés … la définition du bonheur ou du malheur est aussi simple que cela.

Je parle ici du positionnement intérieur face à « CE QUI EST ». Il est évident que des individus sont confrontés à des situations atroces auxquelles ils doivent faire face, mais la manière de réagir face à une réalité en étant soit unifié ou au contraire divisé peut être diamétralement opposée.

Quand vous êtes confrontés à cette comparaison entre « Moi » et « moi-même », souvenez-vous que vous êtes en train de comparer ce que vous êtes avec une image engendrée par le mental et qui n’a d’autre réalité que celle que vous lui accordez.

Un des objectifs de l’Ecoute Emotionnelle Active est d’organiser une rencontre consciente entre « Moi » et « moi-même ».

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager
[haut]

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>